Les journées du patrimoine

Créées en 1984 par le ministère de la Culture, les Journées européennes du Patrimoine ont lieu chaque année le troisième week-end de septembre.

Événement culturel de la rentrée, ces journées témoignent de l’intérêt des Français pour l’histoire des lieux et de l’art (en 2009, plus de 12 millions de visites). Le succès de la manifestation repose sur la grande diversité du patrimoine proposée aux visiteurs : parallèlement aux chefs d’œuvre de l’architecture civile ou religieuse, sont mis à l’honneur les témoins des activités industrielles ou agricoles, les parcs et jardins, les sites archéologiques, les objets mobiliers, le patrimoine littéraire, fluvial ou militaire…

Depuis 1991, les Journées du Patrimoine ont pris une dimension européenne. Encouragés par le Conseil de l'Europe et l'Union européenne, 49 pays organisent désormais une manifestation similaire.
Les Journées européennes du Patrimoine sont l’occasion pour un grand nombre de visiteurs de découvrir des édifices publics.

Depuis 1995, un ou plusieurs thèmes nationaux permettent de fédérer les initiatives locales, de mettre en lumière un aspect particulier du patrimoine et de structurer la communication de cet événement. Ces thèmes favorisent des ouvertures inédites et des animations particulières.


Coup de projecteur sur quelques éditions précédentes

Edition 2007

Théâtre – Cabaret Folies Vigneronnes 1907-2007
Par la Compagnie de la Rampe Tio  avec Bruno Cécillon, Christine Chantelouve, Marie – Pierre Loncan et Sergio Perera

Pour ce spectacle, Bruno Cécillon a choisi d’adapter un texte d’Anne Clément, 100 ans de guerre du vin. Bilingue, la pièce est néanmoins accessible à tous. Faisant le choix du cabaret, trois comédiens et un musicien retracent les grandes étapes de cent ans de viticulture méridionale.
Été 1907, le peuple du midi se rassemble pour crier sa détresse face à la mévente du vin et son inquiétude vis à vis de la crise viticole de plus en plus menaçante. Les vignerons font alors entendre leur colère contre les fraudeurs du Nord et les trafiquants du vin. Vraie révolution ou simple soubresaut de “ces méridionaux inconstants et futiles qui exagèrent toujours ». Plus qu’une crise conjoncturelle, 1907 est le reflet de cet éveil de « peuples culturels ». Plus qu’une crise viticole, 1907 souligne des comportements qui perdurent encore aujourd’hui et qui interrogent le présent.

VendangesVendanges à l’ancienne

Durant toute une journée, le public est parti à la découverte du patrimoine viticole en participant à une journée de vendanges à l’ancienne, habillés comme dans les années 1900.

Se rendant à la vigne en vélo ou en calèche, les « colles » se sont initiées aux vendanges tout en écoutant les anecdotes et souvenirs racontés par les anciens.

Edition 2010

Dent creuseThéâtre de rue La dent creuse
Par le Théâtre de la Remise
Avec : Bertrand Cabioch, Marion Coutarel, Delphine Maurel et Clara Meffre 

« Une dent creuse est un espace architectural laissé vide après une démolition. L’intime d’une vie oubliée apparaît alors au passant. La Cie investit des dents creuses ou les re-crée sur un pignon de façade vierge où sont disposées de vieilles tapisseries. Au pied de cette dent creuse une boîte blanche est installée. Une pièce vide. L’espace d'un instant, les comédiens nous donnent à voir la vie passée en ces lieux. Comme si les souvenirs suintaient des tapisseries. »

Balade artistique et historique

La danse et la peinture se mêlent pour se mettre au service du patrimoine. Des artistes-peintres d'associations de la commune et des peintres indépendants au détour de la visite ont peint dans la rue les principaux sites du cœur de ville. Les œuvres ont ensuite été exposées à la Galerie d’Art de l’Espace Morastel.

Yann LheureuxLa compagnie de danse contemporaine Yann Lheureux, a ponctué par son spectacle Ballade en déambulation (pièce pour 2 musiciens et 2 danseurs) les différents points d’arrêt de la visite guidée.

Tous les moyens sont bons pour provoquer la surprise et instaurer la rencontre avec le public. Saisir au vol la disponibilité des passants pour les amener dans un autre monde. Une façon originale d’investir les rues de la ville.

Avec Yann Lheureux, Sonia Rodriguez, Didier Labbé : saxophone, flûte et Didier Dulieux : accordéon